Répartition de l’eau en copropriété : comment cela fonctionne ?

répartition charges eau copropriété

Dans une copropriété, la facture d’eau est comprise dans les charges de votre logement. Cependant, chacun d’entre eux n’a pas forcément la même superficie et les foyers sont donc différents d’un appartement à l’autre. Il en va de même pour la consommation d’eau qui par conséquent varie également. Vous vous demandez donc peut-être comment est calculée votre facture d’eau ? Copro Facile vous dit tout sur la répartition de l’eau en copropriété !

Deux méthodes de calcul

Il existe deux façons de calculer votre consommation d’eau et donc de générer une facture en conséquence. Généralement, cela dépend de l’âge de la copropriété et de ses occupants. Il est possible que l’on vous donne le choix, mais à moins que votre logement vienne d’être construit, c’est une décision qui a déjà été prise avant votre arrivée. 

La répartition par tantième

Cette première technique est généralement utilisée par habitude dans les vieux bâtiments. Elle consiste en la répartition des charges de consommation d’eau en fonction de la part de la copropriété que chaque habitant possède. Ce coût sera intégré aux charges dites « comprises » dans le loyer.

Si c’est le cas de votre copropriété, alors c’est intéressant à partir du moment où chaque foyer a la même consommation d’eau. Lorsque ce n’est pas le cas, certains copropriétaires payeront forcément plus ou moins que ce qu’ils consomment réellement. En revanche, c’est la seule technique qui fonctionne lorsque vous habitez dans un bâtiment où il n’y a pas de compteurs individuels pour chaque appartement sauf si vous décidez d’effectuer des travaux.

La consommation réelle

Particulièrement fiable, cette méthode est la plus avantageuse quand vous disposez d’un compteur individuel. Elle permet de connaître précisément votre consommation d’eau au fur et à mesure du temps et donc d’en adapter votre facture pour que vous puissiez ne payer que ce que vous utilisez.

Depuis 2007, le calcul à la consommation réelle d’eau est devenu obligatoire et est intégré au Code de la construction. Ainsi, toutes les nouvelles copropriétés possèdent des compteurs individuels depuis. Si ce n’est pas votre cas, alors vous pouvez demander un changement de méthode lors d’une assemblée générale. Dans la situation où vous n’avez pas de compteurs individuels dans votre logement, mais que vous voulez être facturé au réel, vous pourrez demander l’installation de compteurs divisionnaires.

Que faire en cas de fuite ou mauvais calcul ?

Si vous vous rendez compte que votre facture d’eau est beaucoup plus élevée que prévu, notamment de manière inattendue, alors cela signifie que vous êtes peut-être sujet à un dysfonctionnement. La Compagnie des Eaux remarquera généralement si votre consommation devient tout d’un coup élevée, par exemple avec une fuite cachée quelque part, et pourra donc vous en prévenir. À ce moment-là, vous pourrez en chercher la cause avec le soutien du syndic de copropriété. Ensuite, une entreprise externe devra intervenir et établir un diagnostic de fuite ou de dysfonctionnement de compteur pour que vous puissiez justifier de cette anomalie.

Pour éviter de payer en attendant de savoir l’origine du problème, le syndic peut demander de bloquer la facturation. De plus, si l’anomalie ne provient pas de vous, mais que cela se répercute sur votre facture personnelle alors vous pouvez réclamer le plafonnement de votre facture si le problème est réglé au maximum un mois après le signalement.

Write your comment Here